Je ne suis pas sûre d’y arriver – Trois questions pour mieux atteindre ses objectifs

« La » phrase qui tue nos objectifs

Voir l’article en vidéo :

Hier, par trois fois, j’ai entendu la même phrase : « Je ne suis pas sûr(e) que je vais y arriver. » Ou alors la variante : « Je ne suis pas sûr(e) que ce soit possible pour moi. »

« Je reconnais que c’est tout à fait possible pour les autres. Mais pour moi, je ne suis pas sûr(e) que ce soit possible. »

Ce qui me dérange, avec cette phrase-là, ou cette idée que « Je ne suis pas sûr(e) d’y arriver. » ou « Je ne suis pas sûr(e) que ce soit possible pour moi. », c’est que c’est comme si on se gardait une zone de repli.

Donc je vais tenter un truc. Mais je ne suis pas sûr(e) que ce soit possible.

De « Je ne suis pas sûr(e) » à « Je le savais »

Je vais tenter, mais alors il est fort possible qu’avec une idée pareille derrière la tête, au premier obstacle, ou peut-être au deuxième, ou peut-être au troisième, ou le jour où je suis de mauvaise humeur… Hop, je retourne dans ma zone de repli. En me disant : « Ben oui, de tout façon, je le savais. Je savais bien que je n’y arriverais pas. Je savais bien que ce ne serait pas possible pour moi. »

C’est ça qui est pourri dans cette phrase-là.

Si toi aussi tu veux une vie professionnelle pleine de sens, te sentir à ta place, utile et donner le meilleur de toi-même, clique ici pour t’inscrire à ma masterclass gratuite :

Les trois BONNES questions

Alors si tu as un projet. Et même si ton projet, c’est de trouver ton projet. Ou si tu as ton projet et que ton but c’est de le concrétiser, le matérialiser. Ou bien de le développer. Bref, où que tu en sois dans ton projet, ce que je t’encourage à faire, c’est à te poser trois questions :

  1. Est-ce que je reconnais que j’ai un choix ? Il y a un choix à faire. Par exemple : j’y vais ou j’y vais pas ?
  2. Est-ce que j’ai le courage de faire ce choix ? Parce que faire un choix, ça demande du courage.
  3. Est-ce que j’ai la force de m’engager dans ce choix-là ?

Le véritable engagement

Et t’engager, ça implique de laisser derrière toi et d’abandonner définitivement toute solution de repli. Donc toute possibilité que ce ne soit pas possible pour toi, ou que tu n’y arrives pas.

T’engager, ça va aussi impliquer de prendre des décisions, que ce soit de te faire aider, de surmonter tous les obstacles… Peu importe. Ce qui compte, c’est que tu t’engages à faire ce choix.

Et si tu en es à cette troisième étape, et que oui, tu es prêt à faire ce choix, alors je t’invite à poser un acte concret, qui montre cet engagement.

Qui peut être un investissement. Ou tout simplement de l’écrire et de l’afficher chez toi. Ou de le dire à d’autres personnes. Parce que si tu t’engages vis-à-vis d’autres personnes, ça ancre encore plus cette décision que tu as prise, cette force que tu as de prendre cette décision et ton engagement vis-à-vis de cette décision.

Si toi aussi tu veux une vie professionnelle pleine de sens, te sentir à ta place, utile et donner le meilleur de toi-même, clique ici pour t’inscrire à ma masterclass gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *